23.04.2020, 03.05.2020

EX TEMPORE

Le Commun /

« Mais alors, dit Alice, si le monde n’a absolument aucun sens, qui nous empêche d’en inventer un ? » Ce constat de l’héroïne de Lewis Carroll, dans son livre « Alice au Pays des Merveilles », s’impose comme un postulat de départ dans le travail de Mika Ventura et Adrien Boulanger, qui explorent une fois de plus la notion de perception dans leur installation Ex Tempore.

Entre deux miroirs, dix cadres recouverts de LED se reflètent à l’infini. Le spectateur est invité à se promener autour et à l’intérieur de ce dispositif, pour se plonger dans cette insondable illusion, où les LED dialoguent en couleurs et en intensité sur une bande son orchestral aux accents électroniques.

L’espace d’une parenthèse de lumières et de son, l’installation Ex Tempore incite le spectateur à lâcher prise pour expérimenter le vertige de toutes les réalités rendues possibles. Dans une société saturée d’images, elle l’exhorte à questionner ses points de vue, sur les événements et sur lui-même.